Infiltré dans l'ultra-droite Mon année avec l'«alt-right»

Infiltré dans l'ultra-droite Mon année avec l'«alt-right»
Arte - Politique de Bosse Lindquist - 11 Juin 2019 - Durée : 55mn
Patrik Hermansson, un étudiant suédois à Londres, a infiltré pour le compte de Hope Not Hate, une organisation britannique antiraciste et antifasciste, le London Forum, un think tank de l'ultradroite anglaise. Sous une fausse identité, il a gravi peu à peu les échelons et rencontré les différents membres de l'organisation, dont son influent dirigeant, Jeremy Bedford-Turner, un ancien militaire notoirement antisémite. L'internationalisation du mouvement lui a également permis de nouer des contacts avec les principaux chefs de file de l'«alt-right» américaine. Si certaines figures, comme Richard B. Spencer ou son bras droit Jason Jorjani, expriment publiquement leurs volontés suprémacistes, d'autres se font plus discrets, à l'image de Greg Johnson, défenseur du concept d'ethno-État.
infovideo
  2019-06-11
Loading...