La douleur, un marché ?

La douleur, un marché ?
La douleur, un marché ?
Arte Santé de Judith Stein, Robert Eckert - Durée : 50mn
Au moindre désagrément, pour la plupart d’entre nous, le recours aux antidouleurs est devenu un réflexe. En vente libre et peu onéreux, paracétamol, ibuprofène, aspirine ou diclofénac agissent vite et bien, sans effets secondaires notables. En réalité, une surconsommation d’antalgiques peut mener à un empoisonnement et à de graves insuffisances rénales. Ces molécules présentent également l’inconvénient de faire taire les signaux d’alarme de notre corps, qui devraient au contraire nous inciter à consulter. Si la méconnaissance de ces produits subsiste, c’est que l’automédication est un business lucratif. L’industrie pharmaceutique débourse des sommes astronomiques pour convaincre médecins et politiques de prescrire et légiférer en leur faveur...
infovideo
  2018-05-09
0
Loading...
Information
Users of Guests are not allowed to comment this publication.